En lien avec les crèches et les écoles du Beau Canton, tous réseaux confondus, le Centre Culturel donne aux enfants l’occasion de rencontrer et de s’ouvrir au monde du théâtre, du spectacle, de la musique. Une invitation à encore plus de curiosité, à la découverte de sensations nouvelles, dès le plus jeune âge.


Programme Scolaire 2017-2018

PDF - 586.6 ko

"On ne naît pas spectateur, on le devient"
Joëlle ROULAND
Auteur et metteur en scène

Parce qu’il permet à chacun de vivre des émotions, parce qu’il aiguise les perceptions et nourrit l’imaginaire, parce qu’il aide à élaborer un jugement personnel, parce qu’il rassemble et suscite l’échange, parce qu’il est un moment de plaisir et de partage, parce qu’il offre un regard décalé sur le monde et sur nous-même, parce qu’il est à la fois voyage individuel et vécu collectif, le spectacle vivant pour le jeune public n’échappe pas aux règles et aux exigences de la création artistique en général. Il ne se singularise que par sa mission et pas la spécificité du public auquel il s’adresse. Espace Grun, centre culturel de Cernay (F). Cette année encore, les élèves de maternelles et de primaires fréquentant les écoles des communes de Chiny et de Florenville bénéficieront d’une programmation avec des spectacles adaptés à leur âge et joués par des comédiens professionnels.

PILIP, marchand de portraits (Rue de la Scène) de Philippe Henry
Pour les 1re, 2e et 3e maternelles (du 9 au 13 octobre 2017)


Pilip vend, contre un bisou, ses portraits sur le marché. Il y rencontre - outre une dame qui lui donne un bisou et un agent qui lui réclame des sous - un peintre, une vache, un marchand de tomates qui, comme l’agent, préfèrent les sous aux bisous. Pilip n’en démord pas. Il préfère les bisous aux sous. Va-t-il réussir à concilier les exigences de l’agent avec celles de son cœur ? Bien sûr que oui, grâce à la complicité des enfants…

Dossier Pédagogique

PDF - 5.6 Mo

— 

Guizing (du Théâtre Oz)
Pour les 1re, 2e et 3e primaires (les 9 et 10 novembre 2017)

Comment trouver sa place au milieu de la nuit ? Le bruit du dehors, mais aussi le bruit de sa tête qu’on arrive pas à calmer. Et pourquoi pas se créer une petite bulle rien qu’à soi et y rentrer, le temps de se retrouver ? Le temps d’apprivoiser le silence pour réapprendre à écouter, à s’écouter, à se faire entendre. Dans le silence : battements de cœur, pulsations qui font naître le jeu, le mouvement des corps, la danse, l’imaginaire, le chant. Cette douce musique qui nous raconte des histoires, qui tisse des liens entre les humains, qui nous permet d’accéder à un espace de liberté.

Dossier Pédagogique

PDF - 583.2 ko

— 

Infos et contact :
- Marc Alexandre : 0473/28 08 17
animation@ccbeaucanton.be